top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSantina Ginga

Catherine, une jolie fille de plus de 80 ans.

Aujourd'hui, je vous raconte ma rencontre avec Caterina, une invitée d'une maison de repos pour l'été. Caterina est une dame de plus de quatre-vingts ans, très belle, avec des cheveux blancs courts qui encadrent son visage et des yeux d'un bleu clair serein.

Je ne parle qu'au passé car elle est maintenant rentrée chez elle, mais pendant son séjour dans la maison de repos, elle était d'une amabilité exaltante, même si parfois on pouvait voir la peur de ne pas pouvoir retourner chez elle. Les résidents de la maison la connaissaient bien, puisqu'ils habitaient le même village, et la seule personne qui ne l'avait jamais vue, c'était moi.

Un matin de juillet, j'ai apporté un instrument particulier, le tambour océanique.

Il s'agit d'un tambour rempli de nombreuses petites sphères métalliques qui, lorsqu'elles sont déplacées correctement, produisent un son très similaire à celui de la mer.



Chaque invité a pris le tambour de l'océan à son tour.

Certains écoutaient ce son et fermaient les yeux, se laissant bercer comme par une berceuse, tandis que des moments de leur propre vie refaisaient surface.

D'autres bougeaient leur corps en rétractant leurs pieds lorsque la vague semblait arriver, s'impliquant tellement qu'ils pensaient pouvoir se mouiller.



Puis vint le moment de Caterina, qui prit l'instrument et commença à raconter :

"La première fois que j'ai vu la mer, c'était quand mon mari devait aller à San Remo pour le travail et je l'ai suivi, nous sommes arrivés près de la plage qui était déjà sombre et c'est là que j'ai entendu pour la première fois le bruit de la vague qui semblait arrêter mon cœur. Je ne l'avais vu que sur des cartes postales et ce fut une émotion incroyable."




Ce fut une expérience magique, surtout pour moi, et je conserve ces mots jusqu'à ce jour, comme un cadeau précieux.

Caterina a raconté de nombreuses autres anecdotes, avec le talent d'une conteuse, mais la scène décrite de sa première rencontre avec la mer m'a profondément frappé.

Ceux qui, comme moi, ont l'occasion par leur travail de traverser les émotions des autres, les accueillent en les gardant dans un port sûr, et les thérapies artistiques aident à débloquer et à canaliser ces émotions.


Au revoir et à la prochaine fois.


Beaucoup de nouvelles sur le site dédié aux thérapies artistiques Les voies des émotions : www.elleboro.it Restez à l'écoute !


3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page